Articles

Affichage des articles du avril, 2017

Tous les héros s'appellent Phénix de Nastasia Rugani

Image
éditions: l'école des loisirs

nombre de pages: 205

prix: 15,00€

ma note: 5/5

musique qui m'y fait penser: /


quatrième de couverture: Peut-on monter dans la voiture de quelqu’un que l’on connaît à peine ? Difficile de résister à la tentation si l’automobiliste n’est autre que monsieur Smith, le professeur d’anglais le plus fascinant et le plus séduisant du lycée. Ce soir-là, il a proposé à Phénix et à sa petite sœur, Sacha, de les raccompagner chez elles, de l’autre côté du lac. Elles sont montées dans sa Chevrolet immaculée, et il les a conquises le temps d’un trajet. Quelques jours plus tard, c’est leur mère, Erika, qui se laissait séduire. Monsieur Smith est venu de plus en plus souvent à la maison, accumulant les bons points, avec son don pour la pâtisserie et ses faux airs de Gregory Peck. Phénix et Sacha ont bien remarqué qu’il était un peu trop strict et autoritaire, parfois dur et cassant sans raison. Oh, trois fois rien, pas de quoi s’inquiéter. Comment auraient-…

Le blog ou la vie ? de Sophie de Villenoisy

Image
éditions: Fleurus

nombre de pages: 252

prix: 15,90€

ma note: 1/5

musique qui m'y fait penser: /


résumé (pris de Livraddict): À 14 ans, Léa a une vie de rêve : dans son blog, elle raconte sa vie de mannequin vedette, son quotidien avec une maman styliste et un père galeriste branché ! Elle vit dans un sublime appartement à Paris, capitale de la mode ! Elle croule sous les sollicitations et les invitations aux défilés de mode ! Elle a de nombreux « friends », ses fans, ainsi que tous ses « followers ». Bref tout va pour le mieux pour Léa, excepté… que tout ça, c’est du pipeau ! Car Léa a une légère tendance à enjoliver sa vie. Bon, ok, elle est complètement mytho ! Mais ça intéresse qui une mère qui tient un pressing et un père poissonnier ? Franchement, dans le genre glamour, on repassera ! Et si Léa habite une capitale, c’est Agen, la capitale du pruneau ! Rien de reluisant, donc… Alors Léa n’hésite pas à ré-écrire sa vie, au stylo rose de préférence et avec beaucoup de pai…

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket

Image
éditions: Nathan

nombre de pages: 172

prix: (impossible de le retrouver, cet exemplaire n'est plus édité)

ma note: 4/5

musique qui m'y fait penser: depuis peu, le générique de la série Netflix du même nom.


résumé (de Livraddict): La vie des enfants Baudelaire démarre bien mal... Tout commence le jour où leurs parents disparaissent dans l'incendie de leur maison laissant leurs trois enfants à la tête d'une immense fortune. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, les voilà confiés à leur oncle, le Comte Olaf, qui déploiera toutes les ruses pour s'emparer de leur richesse. Il faudra encore plus de malices aux trois enfants pour déjouer les tours pendables de cet étrange aristocrate... 
J'ai lu ce premier tome il y a bien des années de cela. Pour ceux qui ont lu ma chronique sur Antigone, ce fut à peu près au moment que l'on m'a parlé du mythe d’Œdipe. Pourquoi aurais-je donc l'envie de vous faire une chronique dessus à présent? La raison est simple, ap…

Le Dieu du carnage de Yasmina Reza

Image
éditions: Magnard

nombre de pages: 105

prix: 5,20€

ma note: 4/5

musique qui m'y fait penser: /



quatrième de couverture: A l'issue d'une altercation entre leurs fils respectifs, deux couples se rencontrent pour régler le conflit à l'amiable. Mais le propos policé des adultes dégénère vite en dispute féroce... Mus par le "dieu du carnage", ils finiront par se quereller avec pertes et fracas, noyant un portable et décapitant un bouquet de tulipes tout en agitant le spectre d'un hamster disparu !
Je n'avais jamais entendu parler de Yasmina Reza avant que cette pièce de théâtre ne nous ait été donnée à lire pour la rentrée prochaine. Le résumé m'a tout de suite plu puisqu'il est assez loufoque et intriguant. De plus, mon professeur me l'a bien vendu car même si je ne suis pas une allergique des lectures de cours, je suis forcée de reconnaître que cela aide grandement lorsqu'un livre imposé est bien présenté.
J'ai toujours préféré regarder l…

Carrie de Stephen King

Image
éditions: le livre de poche
nombre de pages: 282
prix: 7,10€
ma note: 5/5
musique qui m'y fait penser: /


quatrième de couverture:A dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, Carrie White vit un calvaire, victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu'elle le maîtrise encore avec difficulté... Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l'aimer, l'invite au bal de printemps de l'école. Une marque d'attention qu'elle n'aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d'un renouveau ! Loin d'être la souillonne que tous fustigent, elle resplendit et se sent renaître à la vie. Mais c'est compter sans l'aigreur et la mesquinerie des autres élèves. Cette invitation, trop belle pour être vraie, ne cache-t-elle pas un piège plus cruel encore que l…

Les Pluies de Vincent Villeminot

Image
éditions: Fleurus

nombre de pages: 339

prix: 16,90€

ma note: 5/5

musique qui m'y fait penser: Ain't no sunshine de Bill Withers



résumé: Kosh n'a jamais vu les yeux de Lou dans le soleil : depuis maintenant quatre mois, il pleut. Une pluie serrée, violente, une pluie de mousson qui parait blanche la nuit dans les phares ou la lumière, et fait un voile gris sur toutes choses, le jour, à plus de quelques mètres. Le phénomène, inexplicable, échappe à toute logique, à toute prévision, à tout modèle, à toute saison. Mais Kosh n'a pas besoin de voir le soleil les éclairer pour savoir que le vert des yeux de Lou est menthe à l'eau. Et qu'ils sont la plus belle chose qu'il ait jamais vue. Surtout lorsqu'elle sourit. Qu'il la fait sourire. Kosh a promis à Lou que rien ne les séparerait. Jamais. Lorsqu'ils évacuent leur village, que les réfugiés se battent pour prendre place dans les derniers bateaux, pris de panique à l'idée qu'il s'agit du dernier…

Le fils de l'ombre et de l'oiseau d'Alex Cousseau

Image
éditions: Rouergue

nombre de pages: 416

prix: 15,90€

ma note: 5/5

musique qui m'y fait penser: /




quatrième de couverture: Alors qu’ils s’apprêtent à tuer le célèbre bandit Butch Cassidy, deux frères racontent, au cours d’une nuit, l’histoire de leurs ancêtres. Leur récit nous entraîne dans toute l’Amérique latine au cours du XIXe siècle, à la rencontre d’aventuriers, d’inventeurs et de révolutionnaires, dans un mélange d’histoires vraies, de légendes et de rêves. Dans le fil de son précédent roman, Les trois vies d’Antoine Anarcharsis, Alex Cousseau nous donne à nouveau un grand roman d’aventures plein de magie et de poésie.
Ce livre est le quatrième que j'ai lu dans le cadre du Prix des collégiens. Comment vous parler de ce livre ? Tant de choses fabuleuses me viennent à l'esprit que je ne sais pas par où commencer... J'ai aussi la crainte de mal vous le présenter, de ne pas faire un article à la hauteur de ce roman car croyez moi, c'est une petite pépite qui mériterai…