Le blog ou la vie ? de Sophie de Villenoisy

éditions: Fleurus

nombre de pages: 252

prix: 15,90€

ma note: 1/5

musique qui m'y fait penser: /


résumé (pris de Livraddict): À 14 ans, Léa a une vie de rêve : dans son blog, elle raconte sa vie de mannequin vedette, son quotidien avec une maman styliste et un père galeriste branché ! Elle vit dans un sublime appartement à Paris, capitale de la mode ! Elle croule sous les sollicitations et les invitations aux défilés de mode ! Elle a de nombreux « friends », ses fans, ainsi que tous ses « followers ». Bref tout va pour le mieux pour Léa, excepté… que tout ça, c’est du pipeau ! Car Léa a une légère tendance à enjoliver sa vie. Bon, ok, elle est complètement mytho ! Mais ça intéresse qui une mère qui tient un pressing et un père poissonnier ? Franchement, dans le genre glamour, on repassera ! Et si Léa habite une capitale, c’est Agen, la capitale du pruneau ! Rien de reluisant, donc… Alors Léa n’hésite pas à ré-écrire sa vie, au stylo rose de préférence et avec beaucoup de paillettes, quitte à prendre des risques, parfois inconsidérés…

En librairie, lorsque j'ai vu le mot "blog" écrit en gros sur sa couverture, j'ai ressenti comme une obligation de l'acheter. Une jeune fille qui tient un blog me rappelle vaguement quelqu'un, si vous voyez ce que je veux dire... Cela ne pouvait que me parler, évidement. C'est donc pour cette raison que je l'ai tout de suite intégré à ma PALP (pour ceux qui ne connaissent pas ce mot sortit de mon imagination, cliquez ici !). Je ne lis jamais dans le train, je ne sais pas pourquoi mais c'est le seul transport dans lequel je n'arrive pas à me concentrer. Ce roman a été le premier à déroger à la règle. Simplement, ce fut plutôt à cause des énormités sorties par la protagoniste que j'ai continué à tourner les pages... Cette lecture m'a déçue et agacée, le combo idéal, me diriez-vous.

La première page nous montre directement un article du blog de Chine, ou plutôt de Léa, en réalité. Celui-ci fait d'ailleurs bien comprendre que la jeune Agenaise se sent pousser des ailes lorsqu'elle est derrière son écran d'ordinateur. Elle aurait pu être, comme on pourrait le croire en commençant le livre, une fille qui invente un personnage sans dépasser les limites et tout en respectant ses lecteurs. Or, elle se vante beaucoup, est hautaine et ment  tellement que ce n'est même plus crédible ! Elle a aussi dit au début que la pire chose que ses parents aient faite est sa petite sœur, ce qui est te et méchant. Disons également que l'envie de lui donner des claques est très intense lorsqu'elle dit des choses comme "Comme quoi, ça a du bon d'être superficielle" p.30, "Cher Eliot, merci pour le compliment, même si, c'est vrai, j'en reçois beaucoup, ça fait toujours plaisir ! Ça ne va pas du tout, ça fait pimbêche qui se la pète, j'efface et je recommence." p.31 (au point où tu en es, tu peux te le permettre, je te l'assure), "Ah! Ah! Voilà que je deviens schizophrène !" p.52 (la vérité la fait rire ?!), "... je n'ai jamais pu lui mentir..." p.60 (ce n'est pourtant pas ce que tu fais tous les jours avec tout le monde ?!), "Je ne veux pourtant pas qu'il croît que je suis devenue une sale gosse, ingrate et superficielle." p.60 (Tu en étais fière il y a quelques pages et maintenant, tu es une petite sainte ?!). Allez, juste un dernier pour la route "...plus hypocrite que moi, tu meurs." p.80 (c'est effectivement une certitude).

Je suis désolée de devoir faire un second paragraphe sur ce personnage que j'ai détesté mais, selon moi, il faut vous expliquer ce qu'il se passe principalement dans le livre et son caractère y prend une très grande place. Elle dit souvent qu'Eliot en pince pour elle alors qu'il est intéressé par Chine. Elle prétexte donc que puisque c'est SON mensonge, il l'aime bien ELLE. Ses caprices envers ses parents sont insupportables lorsqu'ils disent non à ses demandes immorales et insensées. Bien sûr, pour couronner le tout, quand un de ses plans ne marche pas, elle ne se remet pas en question et accuse quelqu'un d'autre (c'est tellement plus simple d'oublier toutes les bêtises que l'on fait pour se disculper).

L'écriture m'a vraiment agacée. Mettre des «Lol» à tout bout de champ, avoir une ponctuation étrange et des tournures de phrases orales, qui ne sont d'ailleurs plus françaises à l'arrivée n'en font pas la plume d'une adolescente pour autant. Je conçois que je n'ai pas un style d'écriture incroyable, seulement, croire que tout le monde est stupide et ne sait pas aligner quatre mots correctement à cet âge, merci mais il n'en est pas question!

La fin est très décevante également car elle est très simple et «tout est bien qui finit bien» à quelques détails près. J'ai presque eu l'impression que l'auteure disait aux jeunes filles que mentir n'est absolument rien et que cela ouvre même beaucoup de portes pour leur futur. Je trouve cela grotesque, c'est vraiment absurde, autant dire de ne pas être sincère pour réussir.

Je tiens à ce que vous sachiez que j'ai toujours été honnête sur mon blog. Que ce soit sur mes avis littéraires parfois très tranchés (comme à présent) ou sur ma vie, bien que je sois assez évasive à ce sujet (c'est un choix, je pense que nous sommes ici pour parler bouquins essentiellement mais il est tout de même plaisant de connaître quelques petites anecdotes ou choses qui intéressent une autre personne). J'ai créé ce blog afin de partager avec d'autres lecteurs et non pas pour être connu grâce à cela.

Je n'écris pas cela pour enfoncer Sophie de Villenoisy, bien au contraire. J'y relate juste le ressenti que j'ai eu lorsque j'ai lu ce livre. Je suis honnête tout comme je le suis lorsqu'un livre est un coup de cœur.

En conclusion, un livre qui m'a donné très envie lorsque je ne savais pas exactement où il allait me menait mais qui fut une énorme déception à cause de son histoire et du personnage principal.

 P.-S.- Si vous voulez me parler plus en détail d'un livre que j'ai chroniqué ou me partager une de vos lectures, quelle qu'elle soit, voici mon adresse mail: lily.lutinscornouailles@yahoo.com.


Bien à vous, Lily.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Marquise de Joanne Richoux

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket