dimanche 2 avril 2017

Le fils de l'ombre et de l'oiseau d'Alex Cousseau

éditions: Rouergue

nombre de pages: 416

prix: 15,90€

ma note: 5/5

musique qui m'y fait penser: /




quatrième de couvertureAlors qu’ils s’apprêtent à tuer le célèbre bandit Butch Cassidy, deux frères racontent, au cours d’une nuit, l’histoire de leurs ancêtres. Leur récit nous entraîne dans toute l’Amérique latine au cours du XIXe siècle, à la rencontre d’aventuriers, d’inventeurs et de révolutionnaires, dans un mélange d’histoires vraies, de légendes et de rêves. Dans le fil de son précédent roman, Les trois vies d’Antoine Anarcharsis, Alex Cousseau nous donne à nouveau un grand roman d’aventures plein de magie et de poésie.

Ce livre est le quatrième que j'ai lu dans le cadre du Prix des collégiens. Comment vous parler de ce livre ? Tant de choses fabuleuses me viennent à l'esprit que je ne sais pas par où commencer... J'ai aussi la crainte de mal vous le présenter, de ne pas faire un article à la hauteur de ce roman car croyez moi, c'est une petite pépite qui mériterait d'être lue par le plus grand nombre.

Je pense premièrement aborder l'histoire en elle-même. Maintenant, concentrez vous sur mes mots et rien que cela. Imaginez vous sur l'île de Pâques, avec ses décors de jungle et de statues moai, en compagnie d'une petite fille intrépide qui se nomme Poki et qui parle aux oiseaux. Ne serait-ce qu'à partir de là, nous nous sentons bien, comme à notre place alors que jamais, pour la plupart, nous n'avons foulé de nos pieds ces terres. Poki va grandir, accomplir des exploits et nous allons la suivre toute sa vie, comme happés par ce personnage qui paraît si charismatique sans pour autant n'abuser de quoi que ce soit, sauf peut être de l'envie irrésistible de voler. Nous allons suivre la famille de Poki sur trois générations, jusqu'à ses petits fils. Les descriptions nous immergent parfaitement dans les nombreux endroits d'Amérique du Sud où nous allons voyager par procuration. D'ailleurs, si vous croisez une fille qui vous dit « Le voyage en Amérique du Sud ? Il coûte 15,90€ et est trouvable en librairie ! » ne lui faites pas les gros yeux, croyant qu'elle vous prend pour des imbéciles, c'est simplement moi.

Au fil des pages, les générations se succèdent, chacune avec ses qualités et ses défauts. Poki est très atypique, son village entier la traite de sorcière mais elle n'en a que faire, cela l'amuse plus qu'autre chose. Elle a cette force qui lui fait voir sa différence comme une qualité et une chance, ce qui est tout à fait véridique. Lui importe peu la jalousie que lui portent tous les autres. Pawel est un personnage très attachant, il est le fils de Poki et nous ressentons que, parfois, ce n'est pas quelque chose de facile. C'est compréhensible, il passe juste après un personnage très extravagant et ne sait pas trop si ses rêves sont réellement les siens ou ceux de sa mère. Il se cherche énormément et cela m'a beaucoup attendrie. En effet, il montre bien que nous ne sommes pas tous aussi forts et assurés que certains personnages. Ses fils sont assez différents l'un de l'autre. Elie est un adorable rêveur tandis que son frère jumeau Elias est plus terre à terre. Les autres personnages tels que la mère de Poki, Cosmo et Wari sont géniaux eux aussi.

Le fait qu'il y ait des bandits mêlés à l'intrigue rajoute de l'originalité au récit et complète très bien l'histoire de la famille de Poki. Le fait qu'ils soient tous réels nous apprend des choses bien que Butch Cassidy soit très connu. Une partie est romancée tout en respectant ce que l'on sait de leur vie, ce qui rend la lecture d'autant plus agréable et passionnante.

J'ai été très émue par la fin, la dernière page plus particulièrement. Je n'en dirai rien ici mais ne refuserai pas d'échanger par mail à propos de celle-ci. Ce livre a été pour moi un merveilleux voyage avec tous les éléments qui font que la magie opère parfaitement. Je pense que la plume poétique de l'auteur n'y est pas pour rien. Elle est pareille aux rêves de la première partie du roman, nous transportant dans un monde où le réel et l'irréel ne font qu'un, sans que l'on puisse vraiment les distinguer.

En conclusion, une sublime histoire ayant tous les points positifs pour vous faire voyager, apprendre et vous attacher aux personnages et à l'univers créé. Un livre qui donne envie de lire Les trois vies d'Antoine Anacharsis du même auteur.

P.-S.- Si vous voulez me parler plus en détail d'un livre que j'ai chroniqué ou me partager une de vos lectures, quelle qu'elle soit, voici mon adresse mail: lily.lutinscornouailles@yahoo.com

Bien à vous, Lily.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire