Tous les héros s'appellent Phénix de Nastasia Rugani

éditions: l'école des loisirs

nombre de pages: 205

prix: 15,00€

ma note: 5/5

musique qui m'y fait penser: /


quatrième de couverture: Peut-on monter dans la voiture de quelqu’un que l’on connaît à peine ? Difficile de résister à la tentation si l’automobiliste n’est autre que monsieur Smith, le professeur d’anglais le plus fascinant et le plus séduisant du lycée. Ce soir-là, il a proposé à Phénix et à sa petite sœur, Sacha, de les raccompagner chez elles, de l’autre côté du lac. Elles sont montées dans sa Chevrolet immaculée, et il les a conquises le temps d’un trajet. Quelques jours plus tard, c’est leur mère, Erika, qui se laissait séduire. Monsieur Smith est venu de plus en plus souvent à la maison, accumulant les bons points, avec son don pour la pâtisserie et ses faux airs de Gregory Peck. Phénix et Sacha ont bien remarqué qu’il était un peu trop strict et autoritaire, parfois dur et cassant sans raison. Oh, trois fois rien, pas de quoi s’inquiéter. Comment auraient-elles pu se douter qu’elles venaient de faire entrer le loup dans la bergerie ?

Si on ne m'avait pas offert ce livre, je ne pense pas que je l'aurai acheté. Les histoires de familles peuvent m'intéresser mais je me méfie des personnages principaux qui ne sont pas trop à mon goût en général. A la fin de ma difficile lecture du roman "Le blog ou la vie ?", j'ai attrapé le premier livre que j'avais sous la main et il s'avère que ce fut celui-ci. Mais quelle chance j'ai eu, je ne pouvais vraiment pas mieux tomber ! Ce livre est sans doute un des plus grands coups de cœur que j'ai eu. Il est celui qui m'a le plus chamboulée et est selon moi parfait. Aussi, je vais tâcher de vous transmettre mon coup de cœur à travers cet article

Lorsque l'on me demande quel est mon personnage préféré ou à qui j'aimerai ressembler, je ne sais absolument pas répondre. En effet, il y a Lily Evans, la mère d'Harry Potter que j'aime énormément mais je ne trouve pas cela très original dans le sens où je ne ferai découvrir cette saga seulement à un ermite, et encore ! Je suis très heureuse de vous annoncer que je pourrai à présent dire haut et fort à qui je voudrais ressembler. Il s'agit de Phénix, la protagoniste de cette histoire.

Phénix est une fille si singulière et géniale que cela donne envie de trouver une amie comme elle dans la vraie vie, ce qui serait malheureusement impossible. Elle est très intelligente, protectrice et est par dessus tout follement courageuse dans les moments d'une difficulté extrême. Elle se réfugie régulièrement dans ses bouquins et est introvertie mais n'a pas une absence de caractère malgré tout. Ses motivations sont compréhensibles et souvent touchantes. Il y a des personnages que l'on adore autant que d'autres nous agacent et ce qui est surprenant, c'est que parfois, nous ne savons pas pourquoi nous ressentons l'un de ces deux sentiments pour eux. J'ai la drôle d'impression de connaître Phénix depuis toujours et aimerais bien savoir si cela s'est produit pour d'autres lecteurs.

Les personnages sont tous si bien construits qu'ils en deviennent presque réels. Hormis Phénix, Sacha sort du lot. Plus extravertie que sa sœur, elle est très mature à seulement 8 ans, ayant de l'humour, de l'imagination, de la détermination et une rare intelligence, comme sa sœur. Elles sont d'ailleurs très proches et ont une relation pareille à celle de jumelles.

Ce roman n'est pas qu'une histoire de beau père étrange, c'est bien plus que cela. Il y a également le père biologique des filles qui n'a pas donné signe de vie depuis des mois alors qu'il était un très bon père, une mère à la dérive qui ne prête aucune attention à ses enfants, des histoires de lycéenne (attention, pas le genre de clichés qui peuvent passer dans d'autres livres, non, pas de cela ici) et encore d'autres choses à la fois poétiques, intellectuelles, symboliques et passionnantes à mon sens.

Il y a également beaucoup de références à des livres ou des tableaux, ce qui m'a beaucoup plu. Une phrase m'a d'ailleurs fait croire que ce roman a été écrit pour moi, la voici: «À cet instant, il ressemble davantage à un tableau de Gustave Courbet, désarmant de sincérité.» p.109. Étant une grande amatrice des tableaux de Gustave Courbet ( voici d'ailleurs la page où j'y présente mes préférés), je ne pouvais qu'aimer, être d'accord avec ceci et voir que son talent est ici référé pour ses points forts étant le réalisme et la sincérité qui déroutent beaucoup de personnes et que je trouve merveilleux.

La plume de l'auteure m'a beaucoup plu. Elle comporte des descriptions fines et précises très agréables et sait trouver les mots justes qui peuvent vous mettre en colère contre la situation, vous faire adorer les personnages, vous faire rire ou encore pleurer... Je les appelle les «plumes qui vont volent au gré du vent», étrange et alambiqué mais cela me fait rire tout en décrivant ce que je pense d'elles.

La dernière page m'a fait horriblement pleurer. J'en fus prise de sanglot parce que l'histoire touchait à sa fin et que je ne voulais pas quitter ce petit monde alors qu'il traite d'un sujet très dur. Je me suis même demandée si je ne devais faire une pause de quelques jours dans mes lectures tellement j'étais obnubilée par celle-ci.

En conclusion, un livre coup de cœur à faire lire à un maximum de gens possible, sans aucune fausse note, incroyable, avec une plume aussi géniale que les personnes et une histoire qui sort du lot de part ses péripéties très variées. Tout est absolument fantastique et fabuleux alors que dire de plus si ce n'est que je vous le recommande vivement ?

 P.-S.- Si vous voulez me parler plus en détail d'un livre que j'ai chroniqué ou me partager une de vos lectures, quelle qu'elle soit, voici mon adresse mail: lily.lutinscornouailles@yahoo.com.


Bien à vous, Lily.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Marquise de Joanne Richoux

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket

Le blog ou la vie ? de Sophie de Villenoisy