6 potes en 3ème de Sophie Laroche

éditions: Hachette roman

nombre de pages: 304

prix: 12,90€

ma note: 6/10 > lecture passable, ne casse tout de même pas trois pattes à un phénix...

à écouter avec l'article:


résumé du livre en une simple phrase: Une bande de six amis vive leur année de troisième avec ses hauts, mais surtout ses bas...

Pour m'excuser de cette absence, une chronique peu ordinaire. En effet, ce livre mise essentiellement sur les personnages. Puisque nous n'avons pas matière à nous étaler sur l'intrigue, j'ai donc décidé de changer de format d'article pour ce dernier.


Eh bien oui, comme vous pouvez le voir à gauche, cette lecture m'a inspirée en grande partie du dégoût...
La bande de potes dépeinte ici est très lisse tout en manquant cruellement de cohésion à mon goût. On a très souvent l'impression qu'ils n'ont pas de points communs ni rien qui fait d'un tel un meilleur ami par rapport à une autre personne qui ne fait pas parti de la bande. Beaucoup de non-dits, peu de bonnes rigolades. Tout le monde reste dans son coin, paralysé par ses propres problèmes.
Les personnages en eux-mêmes ne m'ont pas charmée non plus...
Solal était quasiment inexistant. Il aime jouer aux jeux-vidéos et... je serais incapable d'en dire plus à son sujet, j'en suis navrée.
Beverly est la petite je-sais-tout-et-je-le-fais-savoir-dès-que-j'en-ai-l'occasion de la pseudo bande. Elle révise jour et nuit pour le brevet des collèges, pleure à chaque fin de contrôle en disant qu'elle n'a pas réussi (alors qu'elle aura la meilleure note, sinon ce n'est pas drôle) et représente pour moi une bonne dose de superficialité. Les notes, ainsi que l'apparence, ne font pas tout.
Mazo est sans doute la plus appréciable pour moi. Simplement, sa naïveté et le fait qu'elle se fasse constamment marcher sur les pieds sans jamais pousser une belle gueulante est assez frustrant.
Nous pourrions accorder à Allie, la belle nageuse, le même reproche qu'à Beverly: elle reste énormément en surface des choses. Son choix cornélien (Ironique? Moi?.. Un peu, oui) entre deux garçons qui semblent intéressés par elle (c'est bien la seule raison qui fait d'eux de potentiels copains) est assez risible, on se croirait à la maternelle.
Louis est de loin celui que j'ai le moins aimé dès le départ. Au premier chapitre le concernant, nous apprenons que son objectif de l'année de troisième est de perdre sa virginité. Je me suis directement dit qu'il devait avoir une vie passionnante et pleine de rebondissements pour que cela soit primordial (enfin bon, c'est une question de point, et voici le mien).
Quant à Léa, j'ai été assez déçue de son évolution et de la tournure de ses actes.  Je l'aimais beaucoup grâce à son amour pour le français et les livres mais il est vite passée à la trappe pour laisser place à une situation un peu exaspérante avec des réactions très infantile de sa part.

Cependant, le dégoût a très souvent laissé place à la joie. Finalement, si ces six personnes sont imparfaites et ont un bon million de défauts, elles n'en sont que plus réels. Toutes leurs erreurs sont typiquement commises par de vrais collégiens de 3ème. Lorsque l'on a mon âge, on est certes agacés par ces clichés mais nous ne pouvons pas les nier car ils sont bel et bien présents. On peut d'ailleurs très souvent se reconnaître dans bon nombre de passages. Aimer un cours que tout le monde trouve barbant et sans importance, comme Léa; être angoissé par le brevet alors que nous n'avons aucun soucis à nous faire, comme Beverly; ne pas vouloir être séparé de ses amis l'an prochain ou même cette année-ci, comme Louis et Mazo, et encore, ces exemples sont personnels...
Nous pouvons également y trouver les premiers sentiments amoureux, inintéressants pour l'une, ressentis envers un professeur pour une autre, un peu hasardeux, cachés ou encore ceux qui ne sont pas réciproques,... Il y en a pour tous les goûts! Je ne continue pas ma liste, qui est déjà bien assez longue, je trouve. Je tiens juste à féliciter le travail que la maison d'édition a fourni sur ce roman en particulier. Il y a beaucoup de détails et la mise en page est très sympa!

Et pour finir, une évidente touche de mélancolie s'est faite ressentir. Bien-sûr, en le lisant durant les deux jours du brevet, marquant ainsi les derniers jours de mes années collèges, je ne pouvais l'éviter. On se rappelle des bons (et des moins bons également, il faut l'avouer) souvenirs de cette période en nous disant qu'elle est désormais révolue, cela fait un drôle d'effet.


Citation préférée: «Lot de consolation, son mec? Peut-être un peu au début. Mais aujourd'hui, elle l'aime. Non, pas «aime», pas tout court. C'est trop fort. Elle l'aime bien, beaucoup, tendrement. Elle l'aime avec adverbe à défaut de passion. Ce n'est sans doute pas assez pour certains, mais c'est déjà trop pour elle, trop pour le quitter.» page 235





le résumé des lutins: une histoire banale, une bande de potes pas suffisamment soudée et des personnages bourrés de défauts. Néanmoins, des collégiens très réalistes avec des histoires communes à beaucoup d'autres jeunes, ce qui facilite l'identification. Nostalgie garantie! De plus, un très bel objet livre.

Je le recommande? A qui? Pourquoi?
La réponse est oui, je le recommande. En particulier à tous ceux qui veulent se replonger dans cette période de leur vie avec ses problèmes, ses joies et ses peines. Parce qu'il est fort probable que ces personnes-ci se reconnaissent et passent un bon moment de lecture tout en repensant à sa propre histoire.

A qui je ne le recommande pas vraiment?
Selon moi, il est plus intéressant d'avoir déjà passé ces moments pour lire ce livre et l'apprécier un maximum (cela dit, ça ne m'a pas empêché de lui attribuer un 6/10 seulement...). Mais, après tout, ce n'est que mon humble avis.

P.-S.- Si, toi aussi, tu es intéressé par cette redécouverte du collège, fais m'en part dans les commentaires ou bien à cette adresse mail (je réponds toujours, c'est promis): lily.lutinscornouailles@yahoo.com
Si ce livre ne te tente pas du tout ou si tu voudrais parler bouquins tout simplement, cela m'intéresse aussi. Tu peux faire pareil que les autres en t'exprimant de ces deux façons citées deux lignes plus haut.

Bien à vous,
Lily.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Marquise de Joanne Richoux

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket

Le blog ou la vie ? de Sophie de Villenoisy