jeudi 20 juillet 2017

Le théorème des Katherine de John Green

éditions: Nathan

nombre de pages: 281

prix: 16,90€

ma note: 7/10: pas la lecture de l'année mais c'était un chouette moment de lecture !

à écouter en lisant cet article: Kansas - Carry on wayward son


La phrase qui résume tout: Colin part en road-trip après s'être fait larguer une dix-neuvième fois par sa dix-neuvième copine, sa dix-neuvième Katherine...

Voilà, mon quatrième John Green... J'ai pour coutume d'en lire un chaque été et ça n'a pas manqué cette année non plus. Celui-ci n'égal en rien Qui es-tu Alaska? et La face cachée de Margo mais il est pas non plus aussi mauvais que Nos étoiles contraires selon moi (j''avais vraiment passé un très mauvais moment de lecture avec ce best-seller, j'en suis navrée pour ses fans).

L'histoire du roman fait typiquement partie de celles qui me plaisent durant cette période de l'année. Plusieurs ados en road-trip, moi, c'est mon truc ! Malheureusement, ce côté est très peu exploité alors que tout porte à croire le contraire dans les premiers chapitres. Le point positif, c'est qu'il en reste agréable à lire. On se retrouve dans un coin un peu perdu du Tennessee, peuplé par des habitants bien décalés.

Le truc, avec ce livre, c'est qu'il n'a pas besoin d'une histoire qui sort du lot avec des actions à chaque pages, de personnages parfaits ou d'une plume à tomber par terre (bien que je garde en tête quelques citations), pour que ça marche. Il est simple mais efficace, ce qui en fait tout son charme.

Je vous avouerais que je n'ai pas trop accroché avec Colin, le surdoué renfermé ainsi qu'avec Lindsey, la forte tête autoritaire qui n'est pas toujours très sympa... Enfin bon, l'important, c'est que ça n'ait pas pris le pas sur ma lecture. Ce fut notamment grâce à Hassan et son humour réellement désopilant (je me suis retrouvée plusieurs fois à rire toute seule).

Le plus de ce bouquin, c'est vraiment l'humour, je tiens à insister là-dessus. Il n'y a, pour notre plus grand plaisir de lecteur, pas qu'Hassan qui est très drôle, les autres personnages le sont aussi, mais souvent contre leur gré.

Les points qui ne m'ont pas du tout dérangée mais qui en ont ennuyé plus d'un, ce sont les notes en bas de page et les mathématiques. Les petites notes m'ont beaucoup plu, on est plus proche du narrateur grâce à ces petites anecdotes amusantes. Quant aux maths, moi qui en fait une terrible allergie, je n'ai pas été plus déboussolée que ça à la vue du contenu de ce roman. Il faut savoir que tous les graphiques, formules et théorèmes sont présents pour accentuer le côté "surdoué cherchant à devenir un génie" de Colin. Ce n'est absolument pas une obligation d'en comprendre le sens exact à chaque fois et d'y passer deux heures, l'auteur nous le précise bien à un moment dans le bouquin.

Ce qui m'a moins enchantée, en revanche, a été la prévisibilité des évèments et le couple final. Mettre deux personnages ensemble est une bonne idée qui réjouit la plupart des lecteurs. Simplement, lorsqu'ils ne sont pas trop compatibles... C'est un peu dérangeant. J'ai eu l'impression que c'était juste une bonne fin pour l'histoire.

Le résumé des lutins: Un bon bouquin estival rempli d'humour, qui fait passer un super moment de lecture. Il n'en reste pas moins prévisible et simple.

P.S: Si toi aussi tu aimes les roman légers l'été et que celui-ci te tente ou que tu l'as déjà lu, fais moi signe en commentaire ou par mail: lily.lutinscornouailles@yahoo.fr
Tu peux d'ailleurs m'envoyer un mail à propos de n'importe quelle lecture (y compris pour les films et les séries).
Dis, sais-tu la nouvelle? Tu peux dorénavant me suivre sur instagram si tu le souhaites: lien de mon compte

Bien à vous, petits lutins de Cornouailles,
Lily.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire