Nous les menteurs d'E. Lockhart

éditions: Gallimard Jeunesse

nombre de pages: 273

prix: 14,50€

ma note: 9/10

musique à écouter en lisant cet article: The Eagles - Hotel California (discutons de ce choix par messages, pour ceux qui ont lu le livre)

le plus court résumé possible: Une riche famille sur une île privatisée chaque été. Un groupe de quatre ados soudés. Un accident, un secret, la vérité.

Je me suis enfin lancée dans ce bouquin grâce à une amie que j'ai rencontrée au Prix des Collégiens. Comme quoi, ce fut vraiment une expérience géniale pour des jeunes lecteurs ! Je la remercie infiniment du conseil car j'ai passé un excellent moment de lecture.

Tout d'abord, le cadre. Qui n'a jamais rêvé d'avoir une île rien que pour sa famille sur laquelle on passerait tous nos étés? Pas moi en tout cas, j'adorerais ça ! Chaque sœur a sa propre maison (magnifique, grande et avec une très belle vue). Ils se rejoignent tous les soirs dans le jardin des grand-parents si ils ne se sont pas déjà réunis à l'une des plages ou lors d'une balade en bateau. 

La famille est très spéciale. Elle est composée de trois sœurs, leurs parents et leurs enfants. Les Menteurs sont les quatre cousins aînés. Entre mensonges, concurrence et conflit à propos de l'héritage... nous n'avons pas le temps de nous ennuyer. Nous les suivons sur plusieurs années, dont celle des 15 ans des menteurs, celle où un accident s'est produit.

La fin est très bien réalisée, je ne l'ai pas vu venir, celle-là ! Et que c'est agréable de ne pas se dire "Ah. Oui. En même temps, c'est ce à quoi je pensais depuis un bon moment...". On ne s'y attend pas (à moins d'être le prochain Hercule Poirot, ce qui est très rare :) ) et nous sommes forcément étonnés du dénouement.

J'ai beaucoup aimé la description de chaque Menteur: 
Mirren est le sucre, la curiosité et la pluie.
Johnny est la vitalité, la persévérance et le sarcasme.
Gat est la contemplation et l'enthousiasme. L'ambition et le café noir.


Le caractère de Gat, ainsi que celui de Cadence, m'ont en revanche dérangée plusieurs fois. Dès le départ, allez savoir pourquoi, je n'ai pas apprécié ce garçon. Je l'ai trouvé égocentrique, s’apitoyant sur son sort à la place de regarder autour de lui et de voir le mal qu'il a causé à deux personnes en particulier. Caddy, quant à elle, est très naïve parfois. Cela donne une envie irrésistible de la secouer et de lui dire que c'est stupide de se laisser faire comme ça.

Pour en revenir à la famille, malgré toute cette jalousie et ces non-dits, elle en reste très touchante selon moi. J'ai beaucoup aimé la mère de Cadence qui est très stricte et sans cesse sur son dos mais qui a finalement juste beaucoup d'inquiétude pour sa fille.

Je dois avouer que je suis complètement d'accord avec la majorité des personnes qui ont lu ce bouquin: il fait partie des livres jeunesses les plus mémorables de par son cheminement.

Le résumé des lutins: Un bouquin qui marche grâce à ses décors de rêve et à sa fin incroyable. Il foudroie le lecteur sur place et donne envie de se replonger dans l'histoire afin d'en saisir tous les détails.

P.S: Si vous aussi, vous avez été scotché (ou non) par cette histoire ou que vous voulez la découvrir, vous pouvez me laisser un commentaire auquel je répondrai, c'est promis. ;)
Si vous voulez me parler d'une autre lecture, pourquoi pas? Vous pouvez me parler via instagram: lily.lutinscornouailles ou par mail: lily.lutinscornouailles@yahoo.com.

Bien à vous et puissiez-vous avoir de très bons moments littéraires,

Lily.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Marquise de Joanne Richoux

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket

Le blog ou la vie ? de Sophie de Villenoisy