Tu ne sais rien de l'amour de Mikaël Ollivier

éditions: Thierry Magnier

nombre de pages: 235

prix: 15,90€

ma note: 3/10: je suis passée à côté de ce livre... pas dû bien le comprendre, peut-être...

musique: /

quatrième de couverture: Nicolas connaît Malina depuis toujours. Elle est belle et ses amis la lui envient. Quant à sa mère, elle ne cesse de répéter qu'ils forment un joli couple et qu'un jour, ils se marieront. Sauf que Nicolas se pose des questions : Amour rime-t-il avec toujours ? Peut-on aimer plusieurs personnes en même temps ? Comment ne pas confondre amour et désir ? Est-ce qu'on n'aime qu'une fois au cours d'une vie ?... Il se demande surtout si l'obstination de sa mère ne cacherait pas quelque secret ? Du genre qu'il vaudrait mieux ne jamais déterrer...

À la suite de ma lecture de Ma pire mission de ma vie, j'ai pioché ce livre dans ma pal du French read a thon. Quel déception j'ai eu... La pire de cette année, je pense. Croyez-moi, si je n'avais pas été en pleine semaine de challenge, je l'aurais abandonné au bout de 60 pages. La quatrième de couverture m'a conquise mais en la réécrivant, je vois bien que ce n'était pas fait pour moi.

Je m'attendais à quelque chose de très profond avec une bonne dose de réflexion à la clé mais cela n'a été qu'ennui, dégoût et indignation.

Au tout début du roman, j'avoue y avoir vu énormément de détails de ma propre vie. Des enfants voisins depuis toujours et ayant le même âge font tout ensemble, partent en vacances avec la famille de l'autre, dorment dans la même chambre très régulièrement et sont éduqués par les mêmes adultes. Ils sont très liés l'un à l'autre, comme je l'ai été avec mon ami d'enfance que je considère comme mon propre frère. Jusque là, j'étais plutôt contente et en même temps un peu effrayée par d'autres détails bien plus précis que les exemples que je viens de donner.

Mais lorsque les deux protagonistes commencent à s'embrasser intensément à 8 ans, j'ai tout de suite été horrifiée. Comme je l'ai dit, dans mon cas, je considère cette personne comme un membre de ma famille, presque comme mon jumeau alors oui, je l'aime, mais pas comme un petit ami, loin de là.  Je ne comprends pas comment il peut en être autrement pour des gens "comme nous". Alors quand ils commencent à aller bien plus loin vers leurs 13 ans, j'ai considéré ça comme de l'inceste et ai eu du mal à poursuivre ma lecture.

Le pire, c'est que la mère est complètement aux anges lorsqu'elle les voit très proches. Aucun adulte n'ose les séparer ne serait-ce que dans leur scolarité. Tout le monde se raccroche à leur petite idylle pour oublier leurs problèmes sentimentaux et ça aussi, c'est très malsain.

Malina est insupportable. Collante et désirant contrôler la vie de Nicolas, elle est agaçante au possible. Je n'ai rien ressenti de particulier pour Nicolas. Ni du bien, ni du mal, pour vous dire à quel point il est intéressant !

Il faut attendre la 160ème page pour que quelque chose d'intéressant soit abordé. La seule scène touchante est celle avec un fameux chien. Je n'en dirai pas plus pour ceux qui voudront le lire.

De plus, ce bouquin n'est pas achevé selon moi. Au moment où la réaction de Malina aurait pu être intéressante, le roman s'achève. J'étais folle de rage d'avoir perdu mon temps pour que l'on m'enlève la carotte qui venait à peine de se pointer devant mon nez. Ce livre a le mérite de m'avoir permis de réussir le challenge, c'est déjà ça...

Toutefois, peut-être que le fait d'avoir une relation avec la même base que la leur m'a empêché d'apprécier cette histoire. C'était, pour mon œil de quasi sœur de quelqu'un, un inceste crapuleux. Maintenant, si vous n'avez pas eu ce genre d'amitié fraternelle depuis bébé ou que cela ne vous dérange pas autant que moi, peut-être que votre lecture ne sera pas aussi désagréable que la mienne.

Le résumé des lutins: Ennuyeux, avec une relation malsaine, des personnages détestables ou qui ne font aucun effet, comportant d'immenses longueurs et qui n'est pas terminé. Malgré cela, la lecture peut être moins désagréable si vous n'avez vous même pas ce genre de relation. Une scène touchante avec un chien qui fait sourire par rapport au reste du livre et un petit moment de réflexion relève un peu le tout.

P.S: Quel est votre avis sur ce bouquin? Suis-je trop dure avec lui? Voici mon mail: lily.lutinscornouailles@yahoo.com et mon compte instagram: lily.lutinscornouailles
Je serais ravie de connaître votre avis, qui me permettrait peut-être de m'adoucir ou de me conformer dans mon idée.

Bien à vous et puissiez-vous avoir de merveilleux moments littéraires à venir,

Lily.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Marquise de Joanne Richoux

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket

Le blog ou la vie ? de Sophie de Villenoisy